Portrait de Jean-Michel Bardet

Jean-Michel Bardet

Domaine du Colombier

270 Chemin de Malombre 26780 Malataverne

Site & réseaux sociaux :

Site web

Facebook

Distinction : 1 étoile au Guide Michelin (restaurant le Domaine du Colombier à Malataverne), 1 étoile au Guide Michelin (restaurant le Moulin de l’Abbaye à Brantôme), 1 étoile au Guide Michelin (restaurant The Ocean à Hong Kong). 3 toques au Gault & Millau (note de 15 sur 20), Trophée des Techniques d’Excellence sud-ouest par Gault & Millau (en 2018), 2ème place de l’ICC (International Catering Cup) de Lyon (en 2013). Membre des Disciples d’Escoffier (depuis 2019) et de l’Académie Culinaire De France (depuis 2017).

Date de naissance : 24 juin 1974

Son parcours en cuisine : Chef étoilé doté d’une expérience combinant le management en milieu international, la pédagogie et la gastronomie française, Jean-Michel Bardet est actuellement chef au Domaine du Colombier.

vignette-jean-michel-bardet-portrait-de-chef-cuisine-domaine-du-colombier-malataverne-drôme-huile-d-olive-France

Jean-Michel Bardet, parlez-nous de votre votre cuisine, en quelques mots :

Ma cuisine est avant tout française, moderne et raffinée. Elle est élaborée avec des produits de fournisseurs locaux (de la Dôme, d’Ardèche et de la méditerranée), twistée par des condiments de voyages.

 

De quelle manière travaillez-vous l’huile d’olive ? Les olives ?

En « grignotage » dans un repas : « l’olive soufflée », une coque de pain soufflée garnie d’une émulsion d’Olive Noire de Nyons AOP et de légèreté de fromage blanc. Mais aussi dans notre création sucrée « l’Oléastre », subtil mélange de l’amande de la Drôme, de l’Olive Noire de Nyons AOP et de lait de chèvre.

 

Avec quelles huiles d’olive travaillez-vous et comment les choisissez-vous ?

Je travaille avec l’huile d’olive vierge extra de Nyons AOP de l’Huilerie Richard, de variété Tanche, au goût subtil, tout en légèreté, aux notes de noisette et beurrée. À table, nous servons de l’huile d’olive vierge extra du Domaine de Liby situé à Bourg Saint-Andéol.

 

Quelle serait la variété d’olives ou l’huile d’olive qui vous ressemble, qui reflète le mieux votre caractère ?

L’huile d’olive vierge extra de la variété Ghermana et Leccio, fruitée et douce, du Domaine de Marquiliani en Corse. Le Domaine de Marquiliani en Corse du sud est un endroit que j’ai eu la chance de visiter et surtout j’ai pu travailler avec quand j’étais au Grand Hôtel Cala-Rossa (à Porto-Vecchio). Une huile de caractère exceptionnel, avec des notes végétales entre l’amande et le maquis Corse.

 

Avez-vous un souvenir ou un lieu particulier lié à l’olivier que vous affectionnez ?

Dernièrement j’ai acquis une maison dans un joli village de la Drôme provençale où mon premier souhait a été de planter un olivier de 70 ans environ dans le jardin. Le plaisir des yeux, le matin à chaque petit-déjeuner…

 

Quel est, pour vous, le plat qui met le mieux en valeur l’huile d’olive ?

En saison, de belles tomates, des feuilles de basilic, un peu de chèvre frais (de la Drôme), de l’huile d’olive et de la fleur de sel avec une tartine de pain frottée à l’ail.

 

Avez-vous une astuce, un conseil d’utilisation pour l’huile d’olive ?

Ne pas trop chauffer l’huile d’olive pour garder tous ses arômes. Conserver votre flacon d’huile à l’abri de la lumière et privilégier les petits contenants pour éviter l’oxydation de votre l’huile. Utiliser des huiles d’olive vierges extra pour la finition de vos plats, dans le même esprit qu’une fleur de seul ou qu’un poivre de qualité.

Vous avez aimé ce portrait de chef ? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !

Facebook IconYouTube IconTwitter Icon