Huile d’olive vierge VS Huile d’olive vierge extra, quelles différences ?

Huile d’olive vierge VS Huile d’olive vierge extra, quelles différences ?

 

Quand on se penche sur les étiquettes des huiles d’olive on retrouve un terme très courant : « vierge » ou « vierge extra ». Saviez-vous ce que ces termes signifient réellement ? Quelle est la différence entre les deux ? Pourquoi les utilise-t-on ?

Une huile « vierge », qu’est-ce que cela signifie ?

Le terme « vierge » pour les huiles signifie que les procédés d’extraction utilisés pour extraire l’huile du produit dont elle est issue (olive, noix, …) sont uniquement mécaniques ou physiques. Cela permet de conserver toutes les qualités gustatives mais aussi nutritionnelles ! Le terme « vierge » indique aussi que l’huile n’est pas raffinée, ce qui est souvent le cas des huiles de tournesol, de colza, d’arachide, … L’huile d’olive « vierge » est donc un pur jus de fruit et n’a pas été coupée avec d’autres huiles.

Une huile d’olive vierge signifie qu’elle a conservé l’ensemble de ses propriétés gustatives et nutritionnelles. C’est un gage de qualité !

Quelle différence entre vierge et vierge extra ?

La réglementation européenne et même internationale précise les huiles d’olive pouvant être commercialisées et définit les dénominations commerciales sous lesquelles elles sont présentées au consommateur. Les terminologies « huile d’olive vierge » et « huile d’olive vierge extra » font parties de ces dénominations commerciales, elles sont déterminées strictement par la réglementation.

– L’huile d’olive vierge est une huile dont le taux d’acidité doit être inférieur ou égal à 2% et l’indice de peroxyde inférieur à 20 mEq O2/kg. Le fruité doit être présent et elle peut présenter de très légers défauts (au niveau de la composition ou sur le plan gustatif). En général, ces défauts ne sont décelables que par des dégustateurs initiés.
Le terme vierge peut également être lié à un procédé particulier, c’est le cas des huiles d’olive « goût à l’ancienne » ou « olives maturées » dont les olives ont été stockés quelques jours par le moulin, dans des conditions spécifiques, avant d’être triturées. Compte tenu de ce stockage, la réglementation de la dénomination des huiles d’olive implique que ces huiles sont « vierge » et non « vierge extra ».

L’huile d’olive vierge extra est une huile de qualité irréprochable (analyses chimiques excellentes, fruitées et aucun défaut). Le taux d’acidité doit aussi être inférieur ou égal à 0,8 %, l’indice de peroxyde inférieur à 20 mEq O2/kg. L’huile doit aussi être sans aucun défaut en bouche et au nez, avec un fruité présent.

En bref…

Les huiles d’olive françaises ou étrangères vendues en France sont uniquement des huiles d’olive « vierge » ou « vierge extra ». Quant aux huiles d’olive « lampantes », elles ne peuvent pas être vendues. En effet, elles présentent trop de défauts, elles sont impropres à la consommation.

Vous souhaitez acheter votre Huile d’olive de France et soutenir les producteurs français ? Retrouvez notre carte interactive en cliquant ici : https://huiles-et-olives.fr/les-produits/ou-acheter-les-produits/

 

Vous avez aimé cet article ? N’oubliez pas de le partager sur les réseaux !

Posté le 18 Jan 2021


Facebook IconYouTube IconTwitter Icon